Norrøna

Christine Hargin

Norrøna

Christine Hargin

Freerideuse

Année de naissance : 1980
Ville natale : Stockholm (Suède)
Montagne préférée : Verbier (Suisse)
Produits : lofoten et røldal

Christine a commencé le ski alpin de compétition à l'âge de 14 ans. Elle possède donc déjà de bonnes bases lorsqu'elle décide de changer de pistes en 2007 pour s'attaquer au ski freeride. Elle faisait alors partie de l'équipe nationale de ski alpin et avait participé au championnat du monde, mais elle manquait de motivation et recherchait autre chose. Elle a trouvé cette « autre chose » dans la pratique du ski en haute montagne. Et très rapidement, elle s'est vue embarquée dans la compétition de freeride. Elle a la réputation d'emprunter les mêmes circuits que les hommes, comme l'a souligné avec bienveillance l'un des juges du Freeride World Tour. En 2012, elle s'est hissée tout en haut du podium du Freeride World Tour en arrivant première à Røldal en Norvège et à Verbier en France. Elle est aujourd'hui considérée comme l'une des meilleures skieuses de haute montagne de Suède.

L'ambassadrice Norrona Christine Hargin skiant dans les Alpes italiennes

En décembre 2012, Christine Hargin devient ambassadrice de Norrøna. La championne du monde de freeride 2012 est prête à défendre son titre. Elle attend avec impatience de rejoindre l'aventure au milieu des montagnes et fjords norvégiens.
« J'adore travailler avec Norrøna. Je vais devoir utiliser des fixations de backcountry et des peaux de phoques. Je n'ai jamais fait de ski de randonnée », confie-t-elle.

Vous n'avez jamais fait de ski de randonnée ?
« Non. »
Vous n'avez jamais utilisé de peaux de phoque ?
« Attendez, vous allez vraiment écrire ça ? »
Oui. Mais est-ce vrai ?
« J'ai peut-être essayé une fois. »
Vous n'avez jamais essayé donc ?
« Non... »

O.K. Christine Hargin n'a peut-être pas effectué beaucoup d'ascensions à ski. Mais c'est parce qu'elle a passé son temps à dévaler les montagnes dans l'autre sens. Elle a beaucoup skié. Cette enfant de Stockholm a toujours skié. Tout a commencé par l'école de ski à Stockholm, puis le lycée de ski de la ville d'Åre. Elle a ensuite intégré l'équipe nationale junior de ski alpin. Après le lycée, il n'a plus été question que de skier. Christine Hargin a participé au championnat européen et au championnat du monde de ski alpin, jusqu'à ce qu'elle arrête en 2004 pour commencer des études à Stockholm.
« J'ai étudié quelque chose comme « Arts, cultures et économie ». J'ai un diplôme de commerce et de marketing », explique-t-elle.
Étudiante, elle a beaucoup de temps libre et découvre le freeride.
« Je suis allée dans les Alpes. J'y avais passé beaucoup de temps avant cette période, mais je n'avais skié que sur des pistes préparées. C'était complètement différent. » L'ancienne skieuse alpine apprécie beaucoup sa découverte. Elle adore être pratiquement ensevelie sous la poudreuse. Sentir la liberté
sur les montagnes. Jouer.
« D'aussi loin que je me souvienne, je me fixais des objectifs pour le ski. J'avais des objectifs très spécifiques et très élevés lorsque je faisais de la compétition de ski alpin. Lorsque j'ai commencé le freeride, je n'avais pas de telles ambitions. Mais je ne ressens pas la même pression et c'est vraiment agréable. »

Pendant la période hivernale, Christine Hargin n'a pas vraiment de lieu de vie fixe. Elle voyage, participe à des compétitions, filme et monte sur ses skis, là où la neige est au rendez-vous.
« C'est cool. Je vois tant de choses différentes. Mais ça peut aussi être un peu pénible de ne pas savoir où l'on va dormir le lendemain. »
C'est peut-être le prix à payer lorsque l'on mène une vie de nomade, mais cette question ne l'habite pas longtemps.
« J'essaie de ne pas penser que je passe à côté de quelque chose. Mais oui, il s'agit bien d'une vie sans racines. Je voyage sans arrêt, je suis toujours en déplacement et je ne connais pas la routine. Mais je n'échangerais pour rien au monde cette vie contre une vie citadine normale. J'ai osé parier sur cette vie car je pense qu'elle est cool. C'est une chose positive.
Je ne fais pas autre chose parce que j'y suis obligée ou parce que d'autres personnes le font. Je mène la vie que j'ai choisie. »

En savoir plus...

Découvrez les produits préférés de Christine :