Les îles Lofoten - Des couleurs parfaitement assorties

« Vous trouvez qu'il ne fait pas beau ? Attendez cinq minutes. » Seth Hobby est américain, mais après six années passées à exercer le métier de guide dans les montagnes des îles Lofoten, il connaît presque aussi bien le terrain, la météo et la neige qu'un pêcheur issu de quatre générations de marins connaît leurs bancs de poissons, leurs courants marins et leurs vagues.

Les ambassadeurs de Norrøna, Even Sigstad, Christine Hargin et Tobi Tritscher, en train d'étudier leur itinéraire sur les îles Lofoten

Effectivement, 5 minutes plus tard le temps change brusquement. On avait l'impression d'être dans un igloo, en pleine tempête de neige. Maintenant, le ciel est bleu, les rayons du soleil caressent les montagnes ancrées dans l'eau turquoise, dévoilant un paysage magnifique et de nouvelles possibilités de descente à ski de l'autre côté du fjord.

Les îles Lofoten. La magie du Nord.

Ici, les clichés prennent tout leur sens : les îles Lofoten sont une terre de contrastes. Les montagnes côtoient à la fois le ciel et l'océan. La neige s'oppose à l'eau. Le bleu rencontre le blanc. Le tourisme du ski côtoie l'industrie de la pêche. Un instant, vous subissez les conditions météo les plus difficiles de votre vie et, quelques minutes plus tard, le soleil refait son apparition. Si vous allez skier dans les îles Lofoten, attendez-vous à ce qu'elles vous sortent le grand jeu : la météo, le paysage, la vue, l'océan, l'histoire, l'aventure... et, espérons-le, une belle neige.

Even Sigstad et Field Productions en tournage avec Norrøna sur les îles Lofoten

Nous devons encore marcher un peu avant d'atteindre l'endroit d'où nous chausserons nos skis pour dévaler la pente menant tout droit vers le fjord. Mais avant, nous voulons nous arrêter quelques instants pour profiter de la vue. C'est la première fois que nos ambassadeurs Christine Hargin et Tobi Tritscher skient dans les montagnes des îles Lofoten, et ils sont déjà éblouis. Christine Hargin, Suédoise championne du monde de ski freeride, a, à n'en pas douter, toutes les compétences nécessaires pour faire honneur à ces montagnes avec des descentes mémorables. L'Autrichien Tobi Tritscher et le Norvégien Even Sigstad, qui connaît bien les îles Lofoten, sont tous deux considérés comme des skieurs de la nouvelle école associant une grande expérience du ski alpin à des compétences en freestyle impressionnantes.

La météo instable des îles Lofoten, avec Christine Hargin, Even Sigstad et Tobi Tritscher

Tout aussi rapidement que le ciel s'était éclairci, un nouveau mur de neige et de vent, en provenance de l'océan, apparaît et nous atteint avant même que nous n'ayons eu le temps de publier une photo sur Instagram avec le hashtag #welcometonature. Environ 500 mètres au-dessus du niveau de la mer, l'atmosphère oscille toujours entre sécheresse et humidité et nous ne connaissons pas encore la qualité de la neige du versant que nous avons choisi. La semaine passée, nous avons eu de la pluie, de la neige fondue, de la grêle, de la neige, des orages et un soleil radieux, ce qui peut faire considérablement varier la qualité de la neige.

Christine Hargin et Even Sigstad étudient le versant, prêts à se lancer

Christine est sur le flanc d'un sommet où elle a entrepris d'effectuer sa descente d'échauffement afin d'évaluer l'état de la neige et sa condition physique. Le vent a soufflé fort cette nuit et, même si la neige fraîche est tentante, il est important de bien réfléchir. Christine fait un choix prudent : une trajectoire plus courte sur un versant ouvert, sans falaises ni pièges naturels qui peuvent être dangereux si la neige commence à bouger. Et pourtant, c'est exactement ce qui se produit. Après quelques virages seulement, le manteau neigeux se fissure et une coulée de neige entraîne Christine dans son sillage. Heureusement, tout se termine bien grâce aux précautions de sécurité qui avaient été prises. Ce n'était qu'une petite coulée de neige mais, si nous avions choisi un versant plus pentu et plus long, un flanc de montagne convexe avec des pierres, des falaises et d'autres formations rocheuses, la moindre avalanche aurait pu s'avérer dangereuse. Nous prenons cela comme un signe de la nature nous disant que ce n'est pas le bon jour pour effectuer de longues descentes, sur des terrains pentus et exposés.

Un camaïeu de bleus, même sans beau temps. Les îles Lofoten et l'équipe de Norrøna

En raison de la proximité de la mer et d'une météo douce et humide, ici la qualité de la neige est relativement bonne et ne présente pas de couches fines persistantes qui, telles des mines terrestres, se dissimulent parmi les différentes épaisseurs de glace pendant tout un hiver et risquent à tout moment de céder. Le plus souvent, il ne faut s'inquiéter que des couches de neige fraîche supérieures qui peuvent considérablement varier, en très peu de temps et sur des distances plus courtes. C'est pourquoi nous sommes ravis d'être accompagnés par Seth, notre guide, qui partage ses connaissances et son expérience en matière de mesures de sécurité et de recherche de la meilleure neige par tous les temps.

Christine Hargin avec sa combinaison lofoten et ses skis K2

Les conditions existantes ont refroidi nos grandes ambitions de ski en haute montagne. Christine et Tobi sont un peu déçus. Nous le sommes aussi ; nous voulions faire vivre à nos invités l'expérience de ski en haute montagne la plus forte en sensations qu'offrent les îles Lofoten. Mais nous avons tout de même beaucoup skié la semaine passée : sous la pluie, la tempête, le soleil et sur la neige fraîche. Même après de nombreuses visites, les îles Lofoten continuent d'offrir une expérience unique. En dehors du ski et du paysage, l'océan et la cuisine locale valent à eux seuls le détour.

Ski en haute montagne sur les îles Lofoten avec Even Sigstad

Nous redescendons de la montagne en fin d'après-midi et nous avons tout juste le temps de nous arrêter au sauna et de plonger dans l'océan Arctique, avant de savourer un délicieux repas maison au Lofoten Ski Lodge. Avant le dîner, nous essayons également de garder du temps pour écouter les habitants vanter les mérites des îles Lofoten, tout en dégustant la bière locale avec le reste des invités. On y rencontre des Suédois, des Allemands, des Suisses, des Français et des Norvégiens. Vous trouverez également des guides venant du monde entier. Ce lieu est un véritable refuge pour héliski, plein à craquer de skieurs n'ayant pas froid aux yeux ; sauf qu'ici l'odeur du poisson a remplacé celle du carburant.

La rencontre du ski et de la mer. Tobi Tritscher en pleine séance de ski freeride dans le Nord

En une semaine, nous avons randonné dans la neige de printemps fondue, nous avons skié dans des couloirs étroits et des conditions difficiles, nous avons escaladé des pics sous la grêle, nous avons skié en forêt dans de la poudreuse semblable à celle que l'on trouve au Japon et nous avons apprécié le ciel bleu, le soleil et la poudreuse fraîche sur les plus hauts pics de montagne de l'archipel. En résumé, nous avons pu expérimenter tout ce que les îles Lofoten ont à offrir.

Christine Hargin en train de skier dans les îles Lofoten

InformationsBienvenue dans les îles Lofoten
Transports Le moyen de transport le plus simple, mais également le plus onéreux, consiste à prendre l'avion jusqu'à Bodø avec les compagnies aériennes SAS ou Norwegian, puis à prendre un autre avion jusqu'à Svolvær ou Leknes avec la compagnie Widerøe. Vous pouvez également prendre un avion moins cher vers Evenes avec la compagnie SAS ou Norwegian, puis rejoindre les îles Lofoten après quelques heures de trajet en voiture de location ou en bus. Dans tous les cas, une voiture de location vous sera fortement utile pour pouvoir vous déplacer.
Hébergement Les îles Lofoten attirent beaucoup de touristes et proposent toute sorte d'hébergement. Certains
sont fermés durant l'hiver. Les points de départ suggérés pour les visites sont Svolvær, Kabelvåg et Henningsvær. Consultez le site du Lofoten Ski Lodge. Cet établissement propose des chambres et des guides. Rendez-vous sur le site Web www.visitlofoten.com pour découvrir toutes les possibilités qui s'offrent à vous, puis appelez pour vérifier les prix et la disponibilité des « rorbuer », maisons de pêcheurs, hôtels et cabanes.
Guides Northern Alpine Guides est basé à Lofoten et dirigé par Seth Hobby et sa femme, Maren Eek Bistrup. Pour en savoir plus, visitez le site alpineguides.no ou contactez-les à l'adresse seth@alpineguides.no.
Guides de voyage

Le guide de ski alpin norvégien « Toppturer i Norge » édité chez Fri Flyt présente plusieurs possibilités d'excursions sur les îles Lofoten. Vous pouvez également effectuer vos propres recherches sur Internet. Si vous venez pour la première fois, nous vous recommandons, pour votre sécurité et avoir l'assurance de profiter de la meilleure expérience possible, d'engager un guide ou de faire connaissance avec des skieurs locaux.

Plus d'informations
www.visitlofoten.com
www.lofoten.info
www.visitlofoten.as
www.camplofoten.no

Découvrez la vidéo :

Magazine Norrøna