La réunion de famille

Rassembler l'équipe d'ambassadeurs Norrøna, c'est comme partir en vacances en famille.

Cette fois, nous avons réussi à arracher Even Sigstad, Andreas Wiig, Christine Hargin et Magnus Midtbø à leur vie très chargée et à rassembler tout le monde pour quelques jours passés à s'amuser, parler des produits, faire du brainstorming et échanger des idées et des expériences.

La nature, en particulier le relief et le climat difficiles de la Norvège, est la première source d'inspiration pour le développement de produits Norrøna, et ce, depuis le premier jour. Et c'est également la meilleure salle de réunion. Cette fois, nous sommes allés aussi loin que possible sur la côte ouest norvégienne, spectaculaire et pleine de contrastes, dans l'espoir de surfer en eau froide, de skier et de faire du snowboard sur un nouveau terrain.
La péninsule de Stad a quelque chose de magique lorsque vous la découvrez pour la première fois, mais c'est peut-être le cas à chaque fois
Hoddevik, sur la péninsule de Stad, est un endroit tellement spectaculaire et magnifique qu'on a l'impression qu'il se passe quelque chose de magique lorsqu'on le découvre pour la première fois, mais c'est peut-être le cas à chaque fois. Une baie profonde entourée de montagnes escarpées et l'océan qui s'étend à perte de vue depuis la plage de sable blanc. Nous avons retrouvé notre ami et ancien snowboardeur professionnel Mads Johnson qui s'est installé ici, pour pouvoir surfer sur les vagues de l'Atlantique nord et faire du snowboard dans la neige de la côte ouest.

Un line-up exceptionnel ! L'équipe Norrøna admire le line-up sur la baie.

Christine et Andreas sont enthousiastes. Tous ceux qui ont déjà essayé les deux savent que le surf et le ski ou le snowboard sont liés. Vous ressentez le même sentiment d'exaltation difficile à décrire, que vous surfiez sur une vague ou que vous dévaliez les pistes. Magnus est également très enthousiaste, mais aussi nerveux. Il n'est pas allé dans la neige depuis la dernière fois qu'il a pratiqué le ski de fond à l'âge de 12 ans, et il n'a jamais essayé le surf. Even arrive plus tard, car il est en train de terminer le tournage d'une publicité avec sa société de production de films. Ou c'est peut-être juste une excuse. Nous apprendrons qu'Even préfère l'eau sous sa forme solide, ou du moins semi-solide.

- C'est génial de se retrouver et de s'amuser avec l'équipe. C'est parfait pour faire une pause dans la saison, déclare Andreas. Découvrir cet endroit et aller surfer, c'est tout simplement fantastique. Je peux venir ici en voiture de chez moi, mais je ne l'ai jamais fait. Mais c'est sûr que je reviendrai cet été.

Quant à Christine, c'est la troisième fois qu'elle vient ici, malgré le fait qu'elle doive traverser la frontière depuis la Suède et que le voyage soit deux fois plus long que pour Andreas. Mais elle n'est jamais venue en hiver.

- Cet endroit est incroyable. Les vagues, le cadre, les montagnes… je l'adore.
L'équipe vêtue de combinaisons de surf se dirige vers l'eau

Luttant pour enfiler sa combinaison en néoprène de 6 mm avant d'entrer dans l'eau, Magnus prouve qu'il est bel et bien un novice en matière de surf en mettant sa combinaison à l'envers. Cela nous fait penser que nous devons lui donner un petit cours théorique avant d'aller dans l'eau. En gros, fais attention à ne pas te prendre ta planche sur la tête, rame aussi fort que possible, puis rame encore, mets-toi debout sur ta planche et assure. On ne s'attend même pas à ce que Magnus dépasse les premiers 100 mètres d'eau agitée qui s'écrase sur la plage, ce qui est souvent la partie la plus difficile d'une session de surf beach break. Mais il s'avère que les corps parfaits des alpinistes et des surfeurs ont un point commun.

Magnus est ravi après sa première tentative de surf.

Andreas et Christine ont pu faire au moins un petit peu de surf malgré leur carrière de skieur et de snowboardeur professionnels à temps plein. Mais ça faisait longtemps qu'aucun de nous n'avait surfé, et nous sommes déjà épuisés après avoir atteint le line-up avec nos planches imposantes et nos combinaisons volumineuses. Voir Magnus apparaître à côté de nous au bout de quelques tentatives nous a vraiment tous surpris. Nous sommes impressionnés après l'avoir vu surfé ses deux premières vagues alors que c'était sa première fois. Magnus n'arrive pas non plus à cacher son enthousiasme, et déclare que ce ne sera pas la dernière fois.

- Je n'aurais jamais cru que ce serait aussi agréable de surfer en eau froide, mais je suppose que c'est comme pour tous les sports de plein air : il suffit d'avoir le bon équipement pour être à l'aise. Je pense que l'alpinisme et le surf sont complémentaires et je vais vraiment essayer de refaire du surf quand je serai en voyage. Si j'ai le temps, ajoute Magnus, en faisant allusion à un programme généralement rempli d'alpinisme et de musculation.

- Ce qui était génial dans ce voyage, c'était de passer du temps avec Magnus, qui fait quelque chose de totalement différent du snowboard et du ski freestyle, déclare Andreas. Mais en même temps, il a un peu le même mode de vie, c'est pour ça qu'il est facile de s'entendre et qu'il très intéressant d'entendre son avis sur l'équipement.

Conception d'un nouveau produit. L'équipe examine des croquis pour de nouveaux produits Norrøna

Une fois qu'Even nous a rejoints, pile après notre session de surf, nous nous rechargeons les batteries en mangeant des plats locaux au Stadsurfing lodge avant d'examiner des prototypes et des échantillons de nouveaux produits Norrøna. Les quatre ambassadeurs reconnaissent que d'écouter les idées des autres et discuter de leurs expériences avec l'équipement qu'ils utilisent depuis le début de la saison est une partie importante et enrichissante de leur travail avec Norrøna, qui a pour but de concevoir les meilleurs produits sur le marché.

Ajustement de la coupe. Les ambassadeurs Norrøna donnent leurs impressions sur les nouveaux produits.

- J'ai peur de l'eau. Je l'aime quand elle est gelée et au sol, pas quand il faut nager dedans, déclare Even. Mais je me suis presque noyé dans la neige profonde tous les jours pendant presque tout l'hiver, alors je suis ravi d'avoir des vêtements qui me gardent au chaud et au sec.

- Un bon équipement est indispensable pour moi, puisque je suis toute la journée dehors et j'ai besoin de rester au chaud et au sec. Ça rend les choses tellement plus faciles et agréables, déclare Andreas.

Les besoins de Magnus au niveau des vêtements sont relativement différents de ceux des professionnels des sports d'hiver, mais on retrouve les critères de qualité, de fonctionnalité et de confort.

- Même si je n'utilise pas beaucoup de vêtements lorsque je grimpe, et même si je n'ai normalement pas besoin de beaucoup de couches isolantes et imperméables, je dirais quand même que ce que je porte est très important. Il me faut des vêtements confortables et fonctionnels, qui restent efficaces pendant des heures d'alpinisme intense, tous les jours tout au long de la saison.

- Bref, l'important est la qualité et la fonctionnalité. Un bon produit, c'est un produit qui associe les deux. Et je pense que ça vaut pour le surf, l'alpinisme, le ski ou le snowboard, déclare Andreas.

Nous passons une autre journée à surfer avant de nous attaquer à la montagne, et Magnus déniche une falaise juste à côté du spot de surf, où il nous montre ses super-pouvoirs.

Magnus Midtbø montre ses super-pouvoirs

- C'est génial de regarder Magnus dans son élément, déclare Christine. Ça paraît impossible pour nous, c'est incroyable de le voir pendu la tête en bas, en train d'évoluer sur une falaise comme si c'était un jeu d'enfant.

Le lendemain, c'est au tour de Magnus de regarder Even, Christine et Andreas montrer l'étendue de leurs talents dans la neige. Nous nous rendons à Harpefossen, une des nombreuses petites stations de ski pas très connues de Norvège. Mads organise la première excursion de catski en pleine nature, après avoir découvert toutes les possibilités qu'offre le terrain autour de la station de ski. Nous avons la chance d'être les premiers à monter à bord du véhicule à chenilles, et depuis le parking, on comprend déjà pourquoi Mads a décidé de s'installer à seulement une heure de là, entre la plage et cet endroit. La neige aurait pu être meilleure, mais c'est comme ça sur la côte ouest, et ça vaut aussi pour les vagues. Les conditions changent rapidement, mais quand vous êtes là au bon moment, vous ne voudriez être nulle part ailleurs.

L'équipe se réunit autour de l'autoneige

- Aller dans de petites stations de ski en Norvège, c'est super et vous avez ce fabuleux terrain et la poudreuse immaculée pour vous tout seul, déclare Even, qui a passé beaucoup de temps sur la côte ouest cet hiver.

- En profiter comme ça avec l'équipe, c'est génial. Rien de sérieux, comme le tournage d'un film ou une compétition, juste s'amuser, déclare Andreas.

Andreas fait quelques figures. 

Christine montre quelques mouvements.

Encore une fois, Magnus rappelle que ce n'est pas son domaine. Il n'a pas chaussé de skis depuis l'invention des twin-tips, et il essaie de mettre ses skis à l'envers. Christine et Even lui donnent des instructions de base pour descendre notre première piste moelleuse dans 10-20 cm de neige fraîche qui a l'aspect d'un fromage à tartiner. Ce ne sont pas des conditions idéales pour les débutants, mais ça n'empêche pas Magnus de nous impressionner encore une fois.

Andreas le flatte.

- C'est super d'emmener Magnus skier. On voit que c'est un athlète, déclare Christine. Pour quelqu'un qui n'a presque jamais skié, il s'en sort super bien. Surtout dans ces conditions. J'admire aussi Even et Andreas, et j'ai beaucoup de chance d'être en montagne avec eux.

Even amorce de jolis virages

- Cette équipe ressemble aux Avengers, vous savez, le film. Chacun de nous a des super-pouvoirs différents, et c'est super de passer de temps ensemble et de regarder chacun dans son domaine, déclare Magnus, qui résume très bien la situation.

La famille Norrøna se rassemble pour prendre la pose.

Après avoir passé deux jours à Harpefossen, il est temps de revenir à la réalité. De retour au bureau, dans les salles de réunion et au laboratoire du siège de Norrøna pour ceux d'entre nous qui n'ont pas de super-pouvoirs. Pour Even, Christine, Andreas et Magnus, le spectacle continue, car on a besoin de leurs super-pouvoirs ailleurs. Magnus se rend en Espagne pour terminer un projet, Christine va en Alaska pour la prochaine étape du Freeskiing World Tour, Andreas va tourner son prochain film de snowboard là où la neige est la meilleure et Even part pour un autre de nos endroits favoris et de nos sources d'inspiration : les îles Lofoten.

    Magazine Norrøna