Comment gravir le Falketind en hiver

De temps à autre, le vent est comparable à un train de marchandises, emportant tout sur son passage, y compris les nuages.

Vous pouvez les observer au-dessus de vous comme dans un film en accéléré de Dame Nature, filant à vive allure en se laissant porter. C'est pour cette raison que lorsque la météo a annoncé de violentes rafales, nous nous sommes dit qu'elles feraient danser les nuages. Danser à leur façon en traversant le ciel et en nous laissant les montagnes rien qu'à nous. 

Falketind Sverre Hjørnevik

Malheureusement, les montagnes sont telles que les plus hauts sommets peuvent souvent être des aimants à nuages et même si, ailleurs dans la région, un rayon de soleil peut percer, les plus hauts sommets sont généralement vêtus de blanc. Le Falketind est l'un d'entre eux. À 2067 mètres au-dessus du niveau de la mer, il s'élève comme la flèche d'une église et attire tous les nuages d'orage qui pensent que la vie est plus belle autour d'un sommet. Nous sommes du même avis, mais pour le moment, nous les laissons en profiter et patientons dans notre tente au pied de la montagne en attendant une meilleure visibilité.

Nous sommes trois dans une tente pour une personne. L'ambassadeur Norrøna Robert Caspersen a probablement déjà connu des situations bien plus compliquées lors de ses ascensions à travers le monde. Le photographe Sverre Hjørnevik est habitué à travailler avec la nature et sait qu'il n'y a rien d'autre à faire que d'attendre une amélioration. Avec nos paniers-repas, notre thé et notre chocolat, nous nous sommes mis à l'aise dans notre petite niche. Mais au bout de quatre heures, nos jambes sont engourdies et lorsque nous ouvrons la tente pour jeter un coup d'œil dehors, tout est toujours aussi blanc.

Choix de l'itinéraire          

Le Falketind est une montagne vertigineuse aux pentes parfois escarpées, ce qui implique, en hiver, des conditions stables au niveau de la neige pour la gravir en toute sécurité. Hormis cela, l'ascension est sensationnelle. Il vous faut prendre en compte la qualité de la neige, mais le glacier lui-même en est souvent recouvert, ce qui réduit les risques de crevasses. Il est également plus prudent de traverser un glacier sur des skis, afin de répartir le poids de votre corps sur une plus grande zone et ainsi d'éviter de tomber dans des crevasses étroites.

Si vous souhaitez accéder directement au sommet en été, vous pouvez faire l'ascension et la descente sur une journée car vous pouvez parvenir en voiture jusqu'au pied de la montagne. En hiver, Koldedalen n'est pas accessible en voiture et l'accès en motoneige est limité. Vous ne pouvez vous y rendre qu'à ski. Cela signifie que vous devez ajouter un bon nombre de kilomètres à votre itinéraire si vous logez à Fondsbu ou Eidsbugarden. Vous avez également la possibilité de diviser l'excursion en plusieurs étapes et de camper au pied de la montagne.

Falketind Sverre Hjørnevik2

Plusieurs alternatives s'offrent à vous si vous êtes à ski, mais nous avons choisi l'itinéraire qui passe dans la vallée de Koldedalen et qui gravit le glacier Falkbreen, également appelé Snøggeken. En partant du lac Koldevatnet face à la montagne, vous entrez directement dans le vif du sujet, avec une ascension dans la vallée qui mène à Falkbreen, même si après la première colline escarpée, la pente est plutôt progressive jusqu'à la crête du glacier. Après cette étape, vous êtes relativement dépendant de la qualité de la neige, mais vous devriez pouvoir continuer sur des skis jusqu'au passage à proximité de Stølnostinden et traverser pour descendre sur le glacier Stølnosbreen. Depuis que ce glacier a légèrement rétréci, vous devez un peu crapahuter pour arriver de l'autre côté, selon la quantité de neige tombée. Une fois au pied du glacier, direction le Falketind, qui s'élève au-dessus de vous vers le Nord. La plupart des alpinistes gravissent la face nord du Falketind à pied. Laissez vos skis près du glacier, enfilez vos crampons et munissez-vous de votre piolet avant d'aller plus loin, car à partir de là, les conditions peuvent varier. La descente suit plus ou moins le même itinéraire.

Il n'y a pas de honte à rebrousser chemin

Dans notre tente, nous avons fini par réaliser que nous ne gravirions pas aujourd'hui le Falketind. La vue fantastique sur le Hurrungane, le sentiment de se trouver sur un sommet des Alpes après une longue randonnée, la traversée d'un glacier et la possibilité d'utiliser nos skis, nos piolets et nos crampons, tout cela attendra. Nous n'avons jamais eu de fenêtre météo et avons dû rebrousser chemin. Le vent qui avait soufflé contre nous plus tôt dans la journée, lorsque nous avions péniblement parcouru 20 kilomètres pour arriver au pied de la montagne est devenu un allié et nous a aidés à rentrer en direction de Fondsbu.

Falketind Sverre Hjørnevik 3

Conseils pour les excursions en hiver

1. Si vous partez en randonnée en hiver, il est indispensable d'emmener beaucoup de vêtements. Le temps est généralement plus imprévisible que durant le reste de l'année et les températures sont plus basses. Vous aurez besoin de vêtements épais, mais mieux vaut avoir deux vestes moyennement épaisses qu'une seule très épaisse. Comme le dit Robert Caspersen, ambassadeur Norrøna et guide : contrairement aux couches de neige, les couches de vêtements sont bienvenues !

2. N'hésitez pas à vous équiper d'une couverture coupe-vent ou d'une petite tente pour les longues excursions à la journée. Vous pourriez vous faire surprendre par le mauvais temps et une protection contre le vent serait alors indispensable.

3. Emportez suffisamment de nourriture. N'oubliez pas que votre corps lutte également pour que vous n'ayez pas froid, il a donc besoin de beaucoup de carburant.

4. Protégez votre visage des engelures. Munissez-vous d'un passe-montagne au cas où le vent se lèverait.

5. Les guêtres vous aident à garder le bas des jambes au sec et empêchent la neige de rentrer dans votre pantalon.

6. En hiver, le vent est votre principal ennemi. Il ne pleut pas souvent, les vêtements coupe-vent suffisent donc en général. Privilégiez un vêtement soft shell coupe-vent offrant une meilleure isolation que de fines vestes imperméables.

7. Vous pourriez avoir besoin d'un équipement supplémentaire comme des crampons et un piolet dans des endroits exposés qui, en été, seraient accessibles à pied. Si la neige s'est transformée en glace, les conditions deviennent beaucoup plus difficiles. 

Falketind Sverre Hjørnevik 4

    Magazine Norrøna