Que porter pour faire du ski de randonnée ?

Quel temps fait-il ? Quelle température fait-il ? Y a-t-il du vent ? Quelles sont les prévisions météo pour dans deux heures ?

L'un des facteurs clés du succès d'une sortie de ski réside souvent dans le choix du bon type de vêtements et de leur quantité. S'il est vrai qu'on apprend par le biais de l'expérience, il n'y a aucune honte à demander conseil. Ce guide vous expliquera les rudiments des couches vestimentaires, afin de trouver un compromis parfait entre le froid et le chaud sans entraver vos mouvements.

Faire du ski de randonnée peut s'avérer particulièrement difficile. L'ascension nécessite généralement des produits extrêmement aérés et souples pour permettre l'évacuation de l'humidité et un séchage rapide. Des vêtements chauds et isolants seront nécessaires pour le temps passé au sommet, tandis que la descente vous fera alterner entre chaud et froid tout en requérant flexibilité et liberté de mouvement. Pour faire simple, nous vous recommandons notre système à quatre couches. Il garantit un confort optimal en toute circonstance pour l'hiver. 

La première couche est celle au contact de la peau. Son but est souvent mal compris. Sa fonction première est de vous maintenir au sec en évacuant l'humidité de la peau vers la couche intermédiaire.

Nous recommandons d'utiliser des vêtements en laine mérinos ou en polyester pour la première couche. Ces deux types de fibres emprisonnent l'air quand elles sont humides, ce qui vous maintient au chaud. Les fibres en polyester sèchent plus vite et capturent moins d'humidité que la laine mérinos, mais peuvent sembler plus froides. Nous conseillons des sous-vêtements en polyester pour les activités plus intenses. Les hauts en coton sont vivement déconseillés pour cette couche. En effet, le coton se tasse quand il est humide et vous n'obtiendrez pas de couche d'air permettant de vous garder au chaud. En outre, il sèche très lentement. Nous choisissons le haut tech+ narvik comme couche de base lors de nos sorties de ski. 

La couche intermédiaire se situe entre la couche de base et la couche extérieure. Son objectif est de vous garder au chaud. Vous pouvez ajuster cette couche en fonction de la température, des conditions météo et du degré d'intensité prévu pour vos activités. 

Nous conseillons les polaires en polyester ou les hauts en laine pour créer des couches intermédiaires. Le principe de cette couche consiste à sélectionner l'épaisseur du vêtement selon la température extérieure. Il est important de ne pas enfiler une veste trop chaude, cela vous ferait transpirer plus tôt dans votre activité. Vous devez partir en ayant légèrement froid, car vous vous réchaufferez vite au cours de votre ascension. Choisissez de préférence une couche intermédiaire en maille pour emprisonner le plus d'air possible. Vous pouvez évaluer cette propriété en mesurant le poids du produit comparé à son épaisseur. Les produits présentant un bon rapport chaleur/poids évacuent l'humidité plus efficacement. 

La couche extérieure vous protège contre les intempéries et évacue l'humidité et la chaleur de votre corps.

Il est rare de disposer d'un grand nombre de couches extérieures différentes. Il est donc préférable de sélectionner une configuration répondant à tous les types de conditions. Cela signifie qu'un grand nombre de clients optent pour une couche extérieure imperméable au vent et à l'eau, comme nos produits Gore-Tex® et dri. Ces produits sont équipés d'une membrane qui vous protège du vent, de la pluie, de la neige et du grésil, mais demeurent très respirables. Ils permettent d'évacuer facilement vers l'extérieur la transpiration et l'humidité accumulées à l'intérieur. Ces couches extérieures ne possèdent pas de capacités d'isolation, mais dans la mesure où elles offrent une protection intégrale contre le vent, la couche intermédiaire est suffisante pour avoir chaud lors de vos activités. Il est important de choisir une couche extérieure avec différents types de ventilation, ce qui rend le produit plus polyvalent et permet son utilisation toute l'année. Les caractéristiques techniques de la couche extérieure sont également très importantes pour permettre une utilisation optimale. Cette couche doit présenter une coupe soignée, une capuche protectrice adaptée au port d'un casque et des options de ventilation performantes. Nous vous recommandons une veste et un pantalon lyngen dri flex3 pour le ski de randonnée. 

La dernière couche que nous recommandons est une couche d'isolation pouvant être portée au-dessus ou au-dessous de la couche extérieure. L'objectif de cette couche est de vous protéger des grands froids lors de vos activités, comme lorsque la température est particulièrement basse, au sommet d'une montagne, lors de vos pauses ou lors d'un long trajet en télésiège vers le sommet. 

Cette couche vous permet d'utiliser une couche intermédiaire plus fine et de réduire la transpiration lors de vos activités. Nous recommandons une veste duvet légère, une veste PrimaLoft ou une veste possédant des capacités d'isolation Polartec Alpha. Tous ces types d'isolation sont faciles à ranger et offrent un bon rapport isolation/poids, ne vous laissant aucune excuse pour ne pas en emporter. Le duvet présente l'avantage d'être extrêmement compressible et d'offrir le meilleur rapport chaleur/poids. Le tissu PrimaLoft garantit également une bonne isolation même quand il est humide, ainsi qu'un rapport chaleur/poids proche de celui du duvet. Le tissu Polartec Alpha procure de la chaleur même quand il est humide et s'avère très respirable. Il est donc plus efficace que les autres options lorsque vous le portez sous la couche extérieure et pour la pratique d'activités plus intenses comme le ski de randonnée.

Les accessoires sont tout aussi importants. Les mains, les pieds et la tête sont des zones à protéger pour votre confort. Elles sont également susceptibles d'être très sensibles au froid. En choisissant vos vêtements avec discernement, vous réduirez l'exposition.

Pour la tête, nous vous conseillons d'utiliser un bonnet 100 % pure laine mérinos (et non un mélange acrylique). Cet accessoire vous offre une bonne protection contre les intempéries. N'oubliez pas d'emporter un bonnet supplémentaire avec vous. Choisissez l'épaisseur en fonction des températures.

Pour vos mains, choisissez une paire de gants ou de moufles en fonction de la température et de vos préférences. Cette paire de gants ou de moufles doit cependant vous permettre de facilement fermer vos mains. Vos mains auront plus chaud grâce à l'espace d'air supplémentaire. Vous devez choisir des gants ou moufles respirables et éventuellement dotés d'une membrane si vous recherchez un modèle imperméable. 

Pour les pieds, nous vous recommandons des chaussettes en plusieurs couches, comme pour le reste du corps. Enfilez des chaussettes en polyester très fines et douces à même la peau. Ces chaussettes évacueront l'humidité de vos pieds tout en vous protégeant des ampoules. Vous pouvez enfiler par-dessus des chaussettes en laine mérinos mixte, ajustables en fonction de la température. 

Le secret des couches vestimentaires réside dans la polyvalence et l'efficacité des produits, qui vous permettront d'affronter les conditions météo changeantes de la montagne et de pratiquer des activités plus ou moins intenses. Nous espérons que ce guide vestimentaire vous fera gagner du temps dans le choix de vos tenues pour profiter pleinement de la montagne.